Europan 14 – Lille (59) la Ville Productive



EUROPAN 14 – La Ville Productive
avec Vincent Vaulot+ Nicolas Liefooghe + Quentin Gérard
La Métropole Européenne de Lille réunit les conditions pour initier un projet précurseur ambitieux qui viendrait s’ajouter aux nombreux pôles d’excellence répartis sur son territoire transfrontalier. Ce nouveau pôle, établi sur la mouvance du réemploi des matériaux de construction permet d’envisager le changement radical du modèle économique du monde de la construction sans déstructurer les professions affiliées, bien au contraire, en créant potentiellement un grand nombre de postes. Ces retombées pourraient être bénéfiques aux métropolitains et aux populations locales. Une aire métropolitaine étendue, constitue un vaste réservoir de matériaux de construction. Cette aire métropolitaine est en perpétuelle ébullition. Pour y abriter ses habitants et leurs activités, on y rénove et on y construit sans cesse. L’intégration des préceptes du développement durable a inculqué une culture dorénavant commune de reconstruction de la ville sur la ville. La mise en pratique du réemploi constitue une étape importante de ce cheminement vertueux sur lequel Lille pourrait bien jouer un rôle de précurseur.
Reconstruire la ville sur la ville, avec les morceaux de cette même ville n’est pas chose évidente dans une économie aux réflexes profondément ancrés sur l’éclat du court terme. Pourtant en organisant une mise en réseau des acteurs déjà présents de cette économie du réemploi, en impulsant des initiatives à l’aide des leviers que tiennent les autorités locales, en voyant suffisamment grand, il paraît possible de se saisir d’une grande ambition : dynamiser une filière.
Un marché du réemploi qui se sert du seuil critique du parc bâti de la métropole et de ses infrastructures de transport, notamment ses ports et voies navigables. Les chantiers de démantèlement de la piscine Max Dormoy et du Silo peuvent jouer le rôle de catalyseur de l’instauration d’une centrale de réemploi de matériaux de construction. La présence d’activités portuaires de débarquement et de stockage de matériaux ainsi que sa situation en proximité immédiate du centre ville de Lille rend propice la création d’une zone où se croisent professionnels, riverains et curieux. L’armature de l’ensemble est évidemment donnée par la Deûle.
Dans cet ensemble, le silo peut être considéré comme un lieu d’extraction, la centrale comme un lieu de transformation et la piscine Max Dormoy comme un lieu d’exposition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *